Bert Kruismans
BELGIQUE VS PAYS-BAS
Column
Bert Kruismans
« Les Belges. » « Non, ce sont les Néerlandais qui sont les plus grands. » « Ce n’est pas vrai, vous comptez aussi les sociétés qui vendent leurs bières sans les brasser, mais il faut seulement compter les brasseurs.  Et les Belges sont alors les plus nombreux. » « Les chiffres ne mentent pas, le plus grand nombre de brasseurs est aux Pays-Bas. Vous pouvez vérifier ! Et buvez votre bière, sinon elle va être chaude ! » Il y a quelques mois, une bataille a fait rage dans les médias et aussi dans les bars. De la Belgique ou des Pays-Bas, quel pays compte le plus grand nombre de brasseurs ?

Nombreux sont les Belges qui ont alors trouvé la question bien risible. Pays-Bas et bière ? Non, mais, comment osez-vous utiliser ces deux mots dans la même phrase ? Les Pays-Bas, c’est quand même le pays des bières sans caractère, que l’on sert dans ces ridicules verres à limonade, au dessert, avec une mousse au chocolat… Bien sûr que c’est en Belgique qu’il y a le plus de brasseries et les meilleures bières du monde !

C’est vraiment comme cela ? Le nationalisme est un sentiment qui m’est totalement étranger, même s’il s’agit de bière… Je n’ai pas besoin d’être un habitant du pays qui compte le plus de brasseries. Et je n’ai pas besoin non plus d’être un habitant du pays avec les meilleures bières. Et si je peux avoir la meilleure bière à un prix abordable dans mon supermarché/magasin spécialisé/café, je suis déjà bien content. Bon, bien sûr, c’est plus facile si tu habites en Belgique, tu sais qu’il suffit de tourner le coin de la rue pour trouver les meilleures bières. Voilà une pensée bien réjouissante ! Mais ce n’est pas une raison pour ne pas s’intéresser à ce qui se fait au-delà de nos frontières. Un vrai amateur de bières qui écarte une bière parce qu’elle ne vient pas de son pays ne punit que lui-même. Il ne sait littéralement pas ce qu’il rate. Et gardez donc un œil sur ces Néerlandais. Car les huit médailles qu’ils ont décrochées au Brussels Beer Challenge en 2014, ce n’était pas pour des petites pils sans goût. Cela bouge pas mal chez nos voisins du Nord, et c’est tant mieux. Ces excellentes bières venues de l’étranger ne peuvent qu’inciter les brasseurs belges à rester vigilants, et cela ne peut être que tout bénéfice pour les amateurs que nous sommes.

Bert Kruismans