Luc De Raedemaeker
BRASSERIE HAACHT
FAMILIALE ET BELGE
Haacht 1920 ca 3
A une époque aujourd’hui révolue, chaque ville, région ou même village avait sa propre brasserie et sa bière. Eh oui, c’est difficile à comprendre à l’ère de la mondialisation et du nivellement (gustatif). Aujourd’hui, il ne reste que quelques brasseries qui survivent crânement et qui restent attachées à leur région, à leur terroir et à leur famille et qui ont néanmoins réussi avec succès le bond vers le XXIe siècle. Une perle à cette couronne est certainement la brasserie Haacht : familiale et belge à 100%.

Sur le site actuel de la brasserie se trouvait à la fin du dix-neuvième siècle la Laiterie de Haecht. Eugène De Ro la dirigeait. Eugène était ingénieur en techniques de fermentation. Il ajouta donc le brassage aux activités de la laiterie. Et le 14 juin 1898, la première bière à haute fermentation s’écoulait des cuves. Quatre ans plus tard, Haacht lançait une bière à basse fermentation, une véritable révolution dans notre pays.

La brasserie connut une croissance constante et à la veille de la Première Guerre mondiale, la « Brasserie et laiterie de Haecht » faisait partie du top dans le monde brassicole belge. La brasserie survécut relativement bien aux tumultueuses années de guerre, même si les impacts de balles sur la tour de l’ancienne malterie sont les témoins silencieux de cette violence guerrière.

Après le conflit mondial, l’expansion de la brasserie se poursuit tranquillement. Le « biertram » (tram de la bière) – quel nom – part littéralement de la brasserie de Haacht et amène la bière jusqu’au coeur de Bruxelles, où les citadins peuvent étancher leur soif. En 1929, on met définitivement fin aux activités de la laiterie. La production de brassin peut ainsi s’étendre à d’autres types de bières : bock, export, pils et stout-ale.

Haacht 1920 ca 2

La brasserie traverse ensuite la Deuxième Guerre mondiale sans encombre et, en 1959, Alfred van der Kelen – beau-fils d’Eugène De Ro – prend la direction de la brasserie. Par l’acquisition d’une série de petites brasseries, Haacht devient une marque nationale. Entre les années ’70 et ’90, le patrimoine immobilier s’étend sensiblement. En reprenant des brasseries dans le sud des Pays-Bas et dans le nord de la France, la brasserie s’implante aussi chez nos voisins. Frédéric van der Kelen, qui dirige l’entreprise depuis 1968, prépare bien l’avenir.

À partir des années ’90, l’appareil de production est systématiquement renouvelé. Une opération qui s’achève en 2010. La brasserie est prête pour les années qui viennent avec une gamme étendue de bières : ‘Primus’, la gamme ‘Tongerlo’, ‘Speciale 1900’, la gamme ‘Keizer Karel’, ‘Ommegang’, la bière fruitée ‘Mystic’…

Outre le brassage d’excellentes bières, la brasserie a toute une série d’autres produits en portefeuille : les eaux et boissons rafraîchissantes « Val », le café « Fuerto » et last but not least, ses propres vins de la région de Saint-Émilion. Et puis elle importe aussi plusieurs vins du monde sous le label des Caves Saint-Christophe.

L’entreprise propose donc une offre étendue de produits lui permettant ainsi d’approvisionner ses exploitations horeca. Outre la simple livraison de produits, la brasserie investit aussi dans la formation et l’accompagnement de ses exploitants horeca. Ces derniers peuvent participer à une formation de trois jours, où, en plus du rituel du service de la bière-pression, on aborde aussi le management et la gestion financière. En outre, les exploitants diplômés bénéficient d’un suivi gratuit.

Enfin, le mariage bière & nourriture n’est pas un terrain inconnu pour la brasserie. Haacht est partenaire des « Meesterkoks van België« . Lors de la prestigieuse compétition « Ster van de Belgische keuken » (L’étoile de la cuisine belge), les candidats doivent présenter leur plat avec une bière de la brasserie. Quelques bières de la brasserie sont aussi analysées par l’Institut de Foodpairing. Le résultat donne quelques belles suggestions bière & met. Que pensez-vous par exemple du mariage : bière ‘Ommegang Charles Quint’, pomme, citron, vanille et pistache ?

La Brasserie Haacht réunit la tradition, la famille et une vision. Aujourd’hui, la quatrième génération est prête à reprendre le flambeau. La Brasserie Haacht est la preuve vivante que des entreprises ayant une riche tradition ont encore un avenir dans ce monde qui change tellement vite.

Haacht 1920 ca 1

 

www.haacht.com

Photos: Brasserie Haacht