Axel Cleenewerck
De la bière bruxelloise dans les guinguettes de la Ville
WP_20170327_14_42_08_Pro
Double bonne nouvelle pour les amateurs d’espaces verts à Bruxelles: les guinguettes commencent à reprendre vie et il y aura de quoi se désaltérer. Deux artisans bruxellois dont la renommée n’est plus à faire, le chocolatier Laurent Gerbaud et la brasserie de la Senne, se sont associés à un restaurateur et à un organisateur d’événements pour gérer ensemble le kiosque du carrefour des Attelages dans le bois de la Cambre et les deux guinguettes situées dans le parc Royal.

Bernard Leboucq, cofondateur de la brasserie de la Senne, n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il est également à la barre de la buvette Sint-Sebastiaan dans le parc Josaphat à Schaerbeek. “Nous avons constaté que les guinguettes n’étaient que peu exploitées ces derniers temps et que quand elles l’étaient, on n’y proposait qu’une offre de très basse qualité », explique-t-il. Les dernières activités horeca dans les kiosques du parc Royal remontent en effet à 2013.

La brasserie de la Senne et ses nouveaux associés ont conclu une convention pour une durée de 5 ans avec la Ville de Bruxelles afin de pouvoir gérer ces espaces horeca en plein air avec une volonté d’ouvrir le plus souvent possible, et ce dès le 1er avril pour le bois de la Cambre.

Outre une offre de boissons et de nourriture qualitative, les exploitants du kiosque prévoient des événements culturels et festifs à destination des enfants et des adultes: théâtre de marionnettes, ateliers de grimages, cinéma en plein air ou encore cours de yoga et soirées musicales.

La manoeuvre n’est pas sans intérêt stratégique pour les bières de la Senne. Zinnebir, Brusseleir et autre Taras Boulba sont bien présentes dans l’horeca bruxellois, mais les grands groupes brassicoles ne se font pas moins gourmands pour autant. La gestion de ce type d’établissements assez atypiques garantira à la brasserie molenbeekoise une belle visibilité au coeur de parcs fréquentés de la capitale.