Luc De Raedemaeker
DELIRIUM TREMENS
Delirium Tremens 1
Dans notre dernier numéro, nous avons lancé une nouvelle rubrique en contradiction totale avec le principe de "ne pas juger un livre par sa couverture". C’est une rubrique qui met les étiquettes de bière remarquables à l’honneur. Dans ce numéro, nous choisissons une bière au nom très emblématique et avec un logo tout aussi emblématique, la Delirium Tremens.

Amoureux de la bière, nous ne vous souhaitons pas de souffrir de delirium tremens. Ce syndrome apparait chez les alcooliques lors de la phase ce désintoxication. Les principaux symptômes sont des convulsions et d’incroyables hallucinations – souvent avec des animaux dans le rôle principal. En outre, des pertes de mémoire et d’orientation peuvent apparaître, symptômes qui peuvent perdurer de plusieurs heures à plusieurs jours.

La brasserie Huyghe de Melle (fondée en 1906) n’a cependant pas hésité à baptiser sa bière blonde, forte et de haute fermentation (8,5%) d’après ce phénomène. Créée en 1989, la ‘Delirium’ réalise déjà 42% du  chiffre d’affaires de la brasserie en 2011. On peut parler de succès assez remarquable pour une brasserie  qui, jusqu’à mi-’80, ne livrait que de la pils et des boissons gazeuses à quelques dizaines de cafés autour de Gand. Le volume était alors de 13.000 hectolitres, aujourd’hui on en brasse 350.000. À notre avis, le succès de la ‘Delirium Tremens’ est surtout dû au goût de la forte bière blonde, mais aussi à son emballage. La ‘Delirium Tremens’ est vendue dans une bouteille peinte, de couleur blanc-grise et opaque (33cl avec capsule/ 75cl avec bouchon de liège et muselet). Le logo est très spécifique, et représente un éléphant rose. L’étiquette se décline sur le thème de l’éléphant.

Mettons les points sur les i : le goût. Bière blonde pâle, l’éclat fin et régulier procure un col de mousse fin  et crémeux. Odeur légèrement maltée et épicée. Une forte touche d’alcool incendie la bouche et réchauffe ainsi la langue et le palais. L’arrière-goût est fort, long et sec-amer. Mais revenons au sujet de cet article : l’étiquette, étendard de cette savoureuse bière forte.

L’étiquette fut réalisée par un étudiant en échange de deux bacs de bière. Il a fait ce qui lui était demandé, c-à-d illustrer la delirium tremens. Pendant la phase de désintoxication, de nombreuses hallucinations apparaissent. Sur l’étiquette, on trouve non seulement des éléphants roses, des crocodiles… mais encore les oiseaux de Hitchcock (bande noire en haut de l’étiquette). Deux bacs de bière à titre de compensation, on en hallucinerait !

L’histoire nous rappelle quelque peu l’histoire du logo de la marque de sport Nike, appelé « swoosh ». Le logo a été conçu en 1971 par Carolyn Davidson, étudiante en design graphique. Un de ses professeurs était le fondateur de Nike Phil Knight, à la recherche d’un logo pour sa nouvelle collection de chaussures. Pour quelques projets et 2$ par heure, Davidson s’est mise au travail et a facturé 35$ pour le projet. Dix ans plus tard, elle a encore reçu une bague en or swoosh et un petit paquet d’actions Nike.

L’an dernier, ‘Delirium Tremens’ a fêté son 25e anniversaire. Pour l’occasion, la brasserie a lancé une bière anniversaire en édition limitée, baptisée ‘Delirium Argentum’. La bière est une Indian Pale Ale de 7% qui contient 6 différentes sortes de houblon, dont 3 des États-Unis, ainsi que du malt (torréfié) d’orge et de blé. La brasserie Huyghe est réputée pour être très active sur les réseaux sociaux et a lancé un concours pour créer l’étiquette de la ‘Delirium Argentum’. Parmi tous les envois, la brasserie a finalement choisi l’étiquette créée par Carolina Plano du Canada. Elle a gagné parce que sa conception était à la fois simple, moderne et épurée, avec l’éléphant rose iconique bien visible. La créatrice s’est vue récompensée d’une mention sur la contre étiquette. L’histoire ne dit pas si elle aussi a reçu deux bacs de bière…

 

www.delirium.be