Axel Cleenewerck
En attendant le vaccin…
Prof Dr Admir Hadzic with the survival kits
Il semble que l'année 2021 rime avec vaccin. Bon nombre de Belges l'attendent avec impatience. Les lecteurs de Bière Grand Cru ont toujours un bon antidote sous la main: une bière. Et c'est exactement le remède conseillé par la brasserie un peu décalée Dr Blues.

« Les gens savent parfaitement que la consommation de bière ne protège pas du virus. L’alcool, quelle qu’en soit la dose, ne sera jamais bénéfique pour la santé. Mais il n’y a pas de mal à s’octroyer un petit moment de plaisir pour augmenter sa qualité de vie pendant le confinement », avance Admir Hadzic, un médecin américain spécialisé dans l’anesthésie, qui enseigne à la KUL et pratique dans un hôpital limbourgeois.

Fondateur de Dr Blues, il a fait appel, il y a quelques années, au brasseur Marc Knops, connu également pour avoir mis au point les trappistes d’Achel. Différentes bières sont ainsi réalisées à Reet et Dr Blues prescrit cinq breuvages aux noms évocateurs: PainKiller (Anti-Douleur), NerveBlock (Blocage Neuronal), SuperPills (Super Pilules), PaceMaker et la bière sans alcool Placebo (disponible dès février).

Peu avant les fêtes, le médecin proposait même un coffret-cadeau de bières destiné à soutenir l’horeca. « Lorsque l’horeca a dû fermer à nouveau ses portes suite au deuxième confinement, nous avons conçu le ‘Covid-19 Survival Kit’. Avec les meilleurs restaurants et bars de notre ville d’origine, Leuven, des dizaines de restaurants et bars, répartis dans tout le pays, participent à cette opération de soutien. »

Il est certain qu’une bière n’a aucune efficacité contre le coronavirus, mais convenons qu’il est tout de même plus agréable et moins nocif de s’envoyer une petite mousse que de se faire injecter de l’eau de Javel, comme le préconisaient certaines théories vaseuses il y a quelques mois.