Bière Grand Cru
De vrais genièvres brugeois
En 2015, la Brasserie Bourgogne des Flandres réintégra le cœur même de Bruges et ce après 58 ans d’absence. Aujourd’hui, après plus de 120 ans, la brasserie fait revivre la riche tradition des genièvres à Bruges. Une distillerie fut installée et deux genièvres uniques à base de bière viennent d'être lancés: un genièvre houblonné et un jeune genièvre au caractère malté. Des genièvres 100% brugeois, développés dans la brasserie et la distillerie de la Kartuizerinnenstraat à Bruges. Au niveau 'découverte' aussi la plus-value n'est pas minime ... Désormais, la distillerie fait partie intégrante de la visite de brasserie.

Ce n’est pas un hasard si la Bourgogne des Flandres distille ses genièvres à Bruges. Le genièvre est l’un des plus anciens spiritueux d’Europe. Déjà au Moyen Âge, en particulier en 1269, la plus ancienne preuve écrite d’une forme primitive de genièvre est apparue dans le livre Der Naturen Bloeme, de Jacob Van Maerlant, un moine brugeois. Dans ce livre, les baies de genévrier, cuites dans le vin, étaient décrites comme un médicament contre les crampes et les douleurs à l’estomac.

De plus, l’histoire de la Brasserie Bourgogne des Flandres est basée sur celle de la dynastie des brasseurs brugeois Van Houtryve. Ils fondent la brasserie Den Os à Loppem en 1765. À partir de 1834, on retrouve des écrits dans lesquels figurent une brasserie et une distillerie sous le nom de Den Os à Rozendal, plus tard logées dans la rue adjacente, Raamstraat, à Bruges. Au 19ème siècle, le genièvre était une boisson particulièrement populaire. En 1895, la consommation à Bruges culminait à pas loin de 10 litres par habitant.

À partir de la fin du 19e siècle, la consommation de genièvre diminua considérablement, probablement à la suite d’une loi modifiée qui imposait un droit de licence pour les établissements de boissons vendant des spiritueux. La distillerie cessa ses activités et la famille Van Houtryve se concentra alors sur le brassage de la bière dans les brasseries respectives Den Os, La Marine et Ten Ezele.

Anthony Martin, PDG de John Martin et l’actuel propriétaire de Bourgogne des Flandres, s’intéresse particulièrement à l’artisanat et aux micro distilleries. Avec l’équipe brassicole de Bourgogne des Flandres – Thomas Vandelanotte et Ruben Gailliaert – il a profité du confinement de 2020 pour raviver l’héritage de la brasserie et la tradition brugeoise en installant une nouvelle distillerie de genièvre dans le centre-ville de Bruges.

Premiers fait d’armes: deux genièvres épicés :

HOP GENEVER:
Ce genièvre houblonné séduit par son caractère fruité prononcé. Saveurs résineuses, herbeuses et agrumes du houblon utilisé (Hallertau, Simcoe et Citra) avec une nuance d’orange et de citron. Une touche à base de plantes donne au genièvre son arrière-goût floral et légèrement épicé (fenouil, baies de genévrier) mais se sont les résines du houblon qui restent domminantes.

JONGE GENEVER:
Un jeune genièvre épicé, à base de Bourgogne des Flandres. On reconnaît les douces notes fruitées sucrées de ce classique avec des notes d’agrumes et de coriandre. Un arôme de genévrier qui caractérise le jeune genièvre. Doux avec un long arrière-goût complexe.

Ces deux genièvres sont disponibles en bouteilles de 70 cl et tirent à 35 % alc. vol.

Visite de la brasserie
Le processus de distillation du genièvre peut maintenant être découvert lors d’une visite à la brasserie. La brasserie, la distillerie et Ale House sont ouvertes tous les jours, de 10h30 à 18h30 (dernière visite à 17h). Cela se déroule en respectant les dernières mesures pour prévenir la propagation de COVID-19.