Bière Grand Cru
Pour une qualité qui rassure !
Les compagnies Brew Society et bioMérieux s’unissent pour une qualité maximale
martha screenshot
Si en tant que brasseur vous visez l’excellence, le contrôle de la qualité devrait être l’une de vos priorités absolues. C’est de la qualité délivrée que dépendra la réputation de la brasserie et une seule fausse note cause bien plus de tort qu’une centaine de petites dysharmonies gustatives. Le brasseur est toujours jugé sur sa constance. C’est pourquoi tout brasseur à une peur bleue de la possibilité d’une infection micro-organique. On a beau prendre toutes les précautions et travailler de manière on ne peut plus hygiénique, ces ‘bestioles’ ne sont pas pour rien des ‘micro’organismes … le diable se cache dans les plus petits détails. De plus elles ont la bien désagréable habitude de prendre leur temps. Ce n’est que lorsque la bière est déjà livrée aux quatre coins du monde qu’elle se réveillent. A ce moment la catastrophe et inévitable. Heureusement il y a maintenant moyen de l’éviter sans trop d’effort …

C’est une solution à ce genre de problèmes que cherchait la Brew Society. Leur rencontre avec bioMérieux la leur apporta. La brasserie cherchait un moyen pour s’assurer facilement et à 100% que chaque bière qui quitterait la brasserie ne reviendrai jamais pour un souci de qualité. Il leur était bien entendu toujours possible de faire appel aux services d’un laboratoire, mais ça prend beaucoup de temps et de moyens financiers. D’autant plus qu’une brasserie en pleine expansion n’a pas des moyens illimités et elle préfère les utiliser en priorité pour soutenir cette croissance. C’est donc sur cette quête vers un contrôle de qualité plus rapide et plus efficace que la Brew Society atterrit chez bioMérieux.

Cette multinationale française a racheté en 2019 l’américaine Invisible Sentinel et s’est approprié ainsi une solution hyper simple pour le problème d’analyse microbiologique. Une technologie qui est basée sur la recherche ADN permettant au brasseur de faire son analyse lui-même et d’obtenir les résultats directement. Ainsi une bière mise en bouteille le jour mème peut directement être fournie au client et le brasseur peut dormir sur ses deux oreilles, il a la garantie qu’il n’y a aucun organisme indésirable dans le brassin. Crucial pour une brasserie comme la Brew Society qui ne doit pas uniquement garantir la qualité de sa propre gamme de bières Martha, mais aussi du grand nombre de bières qu’ils brassent pour des tiers. De gros clients d’un peu partout qui veulent bien entendu pouvoir disposer de leur bière le plus rapidement possible, plutôt que de devoir attendre les résultats d’un laboratoire externe ou que le produit termine sa quarantaine par souci de qualité.

Mis à part ce contrôle de qualité sur le produit fini, la technologie de bioMérieux offre au brasseur également la possibilité d’effectuer des contrôles microbiologiques à chaque stade du processus de fabrication. Ainsi il obtient un contrôle global et en main propre permettant d’intervenir rapidement à tout moment où cela pourrait être nécessaire. Ou – dans le cas le plus probable où tout se déroule bien – être entièrement tranquille, rassuré que la levure travaille comme il le faut pendant que lui peut enfin un peu se reposer sur ses lauriers.

Cette collaboration entre les deux sociétés a fait l’objet d’un reportage dans le cadre de l’émission Z-Mastercooks sur Kanaal Z (diffusé le samedi 28 novembre.) Le reportage reste disponible en rediffusion sur le site web de Kanaal Z.