Axel Cleenewerck
Un vent de paranoïa ce 1er avril
paranoia
On connaissait les délires de la brasserie, célèbre pour sa marque à l'éléphant rose, mais quand un communiqué de Huyghe est tombé dans notre boîte mail sur une bière à l'hippopotame jaune et bleu, on a cru au poisson d'avril. Nous n'avons pas encore goûté cette Paranoia, une blonde trouble à 5,6% vol. alc., mais les brasseurs la décrivent comme une bière désaltérante pour les beaux jours.
Plutôt connue pour ses solides blondes (Delirium Tremens, Guillotine…), la brasserie de Melle a voulu offrir un produit qui se distingue de par sa légèreté et son goût houblonné et fruité. « C’est ce que souhaitent de plus en plus d’amateurs de bières », précise Alain De Laet, administrateur délégué.
La Paranoia est composée de 85% de malt d’orge et 15% de malt de blé. “La levure utilisée traditionnellement pour les bières (blanches) au taux d’alcool plus faible, lui confère une belle longueur en bouche très aromatique”, explique Joris, le brasseur qui a conçu cette bière en cannette de 33cl. Les variétés de houblons (Polaris, Cascade, Centennial) proviennent d’Allemagne et des États-Unis. Les aromes sont dus au houblonnage à cru de Mosaic et Citra

Un poisson d’avril Filou

Une autre brasserie flamande connue pour ses blondes fortes (Brigand, Filou, Kasteel…), Van Honsebrouck, a, elle, joué un joli tour ce 1er avril. Elle a annoncé quelques jours avant qu’elle était passée à l’emballage en carton, type tetrabrik, pour sa Filou. Et le CEO Xavier Van Honsebrouck d’avancer des arguments environnementaux pour ce choix d’emballage. Le 1er avril, la brasserie proposait, dans les pages d’une gazette locale, un bon pour se procurer gratuitement cette innovation en 25 cl. Les petits filous qui ont voulu s’en offir une à l’oeil n’ont finalement pas été trompés sur le contenu mais bien sur le contenant puisqu’ils sont en fait repartis avec une canette de 25cl de leur bière favorite. Une « blik » à la place de la « brik » promise donc!