Axel Cleenewerck
Frietjes et bières, tant qu’il y a du craft
IMG_20180412_202839097
Début d'année s'ouvrait à Ixelles, dans la rue Simonis, petite artère stratégiquement située entre la place du Châtelain et la rue du Bailli, une friterie pas comme les autres.
Son nom, Bintje, donne le ton et renvoie à la variété de pommes de terre recommandée pour la préparation de « vraies » frites. La patate est coupée mécaniquement avec sa peau pour en sortir sous forme d’allumettes, une déclinaison assez atypique chez les frituristes belges. « Nous gardons la peau pour une plus grande qualité gustative; le produit brut étant bio et aussi local que le permet la saison, il est ainsi mis en valeur comme il le mérite », justifie Quarles Baseden, l’un des fondateurs du projet.
Les concepteurs, originaires de France et d’Italie, n’entendent d’ailleurs pas faire de l’endroit un lieu de référence de la « frite belge » « Nous nous plaçons en marge de celle-ci, tant au niveau de notre calibre (plus fin) que de notre huile (100% végétale & bio) », poursuit M. Baseden.
Le goût, en tout cas, est au rendez-vous. Quelques burgers sont aussi à la carte, et pour compléter le tout, la maison propose une sélection de bières artisanales assez intéressante mêlant références belges et étrangères. « Chaque sauce maison qui vient accompagner un cornet de frites pourra trouver son beer pairing: un lambic pour épouser une mayonnaise au wasabi, une rauchbier pour renforcer une sauce barbecue… », indique encore le fondateur.
Une initiative originale qui sort un peu des traditionnels frigos de friteries ou snacks bien souvent limités aux grosses marques de pils nationales et aux multiples sodas.
Dans le même registre, le Broebbeleir, installé à Uccle depuis bientôt quatre ans, a ouvert la voie en offrant à ses clients la possibilité de déguster leurs frites, avec l’une ou l’autre bière spéciale. Une trentaine sont disponibles, réparties entre les classiques belges et des bières plus artisanales et locales. Le concept a porté ses fruits et Thibaut Demanet, le fondateur, a ainsi pu ouvrir une deuxième friterie en novembre 2017 à Saint-Gilles. Une troisième est annoncée pour juin à Jette, commune qui depuis quelques années accueille divers projets innovants en matière brassicole (Fementhings, houblonnière…). Ne soyez pas surpris de trouver dans chacun des établissements de Thibaut, et ailleurs également, une bière Broebbeleir. C’est un ami, Sacha van Win, qui la brasse lui-même chez Deseveaux (Boussu). Cette blonde houblonnée, légère en alcool, se marie bien, nous dit-on, avec… des frites fraîches et un bon burger.

Petit aperçu de la sélection offerte chez Bintje, sous les projecteurs et… behind the scene