Luc De Raedemaeker
HET ANKER
Maneblusser_LogoBucket
Chaque ville a un surnom pour ses habitants. À Bruxelles, ce sont les "Ketjes" (les p’tits gars), à Alost les "Ajuinen" (les oignons) et à Malines les "Maneblussers" (les extincteurs de lune). C’est aussi le nom que la brasserie Het Anker a donné à une blonde dorée et fruitée. Mais quelle est l’origine de ce nom et quel curieux bonhomme sur son étiquette ?

L’INCENDIE LE PLUS COURT

À Malines est brassée par Het Anker une bière spéciale à base de houblon 100 % belge. Pour son nom, la brasserie n’a pas cherché midi à quatorze heures : elle a choisi de la baptiser ‘Maneblusser’, le célèbre surnom des Malinois qui renvoie à une belle page de l’histoire de la ville au 17e siècle. Ce soir-là, très précisément la nuit du 27 au 28 janvier 1687, la pleine lune apparut derrière l’énorme tour gothique de la Cathédrale Saint-Rombaut, par ailleurs noyée dans le brouillard. Un homme ivre qui passait par là crut que la tour brûlait et, totalement paniqué, se mit à crier « au feu, au feu! ». On sonna l’alerte et toute la ville accourut pour sauver sa tour chérie, sa grande fierté. Chacun y mit du sien et de longues files se formèrent jusqu’à la Dyle pour remplir les seaux et éteindre le feu de la tour qui, évidemment, n’était qu’illusion. Depuis cette fameuse nuit, les Malinois sont surnommés les « extincteurs de lune ». Après tout, ils ont vraiment essayé d’éteindre la lune…

MALINOIS DE CŒUR ET DE BIÈRES

Incarnant la cinquième génération de la famille Van Breedam qui a installé la brasserie en 1872 dans le béguinage de Malines, Charles Leclef a repris la brasserie en 1990 et restauré les bâtiments. Il y élabore de délicieuses bières, telles que la ‘Gouden Carolus’, la ‘Cuvée van de Keizer’ ou la ‘Mechelse Reuzen’, des bières qui empruntent toutes leur nom à l’histoire de la ville. Le nom de ‘Maneblusser’ choisi par Charles Leclef s’inscrit donc très logiquement dans cette tradition. Et il n’est pas non plus étonnant que la fameuse tour « éteinte » se retrouve sur l’étiquette.

Enfin, du moins jusqu’en 2013, car l’image jugée trop statique de la tour Saint-Rombaut a alors été remplacée par le dessin plus ludique d’un « maneblusser« , qui symbolise aussi toute la jovialité des Malinois qui aiment faire bonne chère. Et qui naturellement aiment aussi la bonne bière. Bref, nous sommes tous des Malinois et tous des « Maneblussers » ! (Au passage, il ne faut pas s’étonner que dans la ville du Yellow Red KV Mechelen – c’est du foot pour ceux qui l’ignorent – les couleurs de l’étiquette de cette bière soit, elle aussi, jaune et rouge.)

Het Anker 2

Le pompier représenté sur l’étiquette a l’air plutôt joyeux. C’est clair. Et, si on y regarde bien, le seau utilisé pour éteindre l’incendie, ressemble plutôt à un seau à glace. La seule chose qu’il ait sans doute réussi à éteindre dans l’histoire, c’est sa soif… D’ailleurs, vous aussi, vous pourrez en boire un peu plus que l’an dernier, car le taux d’alcool a été ramené de 6,2 à 5,8 %, sans que le goût ait changé de manière significative. La ‘Maneblusser’ est une « stadsbier« , une « bière de ville », facile et plaisante à boire mais avec beaucoup de caractère (un léger arôme d’agrumes et un arrière-goût fin et agréable). Initialement, la bière était brassée selon la méthode traditionnelle de haute fermentation, suivie d’une fermentation en bouteille. Dans sa version actuelle, elle ne refermente plus en bouteille.

La brasserie Het Anker est fière de sa ville et Malines est fière de sa brasserie. C’est on ne peut plus clair et cela ne date pas d’hier. Durant la Seconde Guerre mondiale, l’occupant allemand stipula par décret que l’on ne pouvait brasser qu’une seule bière légère, la « Zéro-Huit », avec 0,8 % de titre alcoométrique. La brasserie Het Anker réussit à créer cette bière, car ses gérants espéraient de la sorte donner plus d’emplois aux maneblussers et leur éviter ainsi le travail obligatoire en Allemagne.

La brasserie Het Anker exprime aussi à travers ses bières toute sa « malinitude ». La raison pour laquelle leur fameuse ‘Gouden Carolus’ trouve, elle aussi, son origine dans la riche tradition malinoise. Chaque ville belge avait autrefois sa propre brasserie et sa « bière de ville ». Les malinois buvaient la « Mechelschen Bruynen« . La ville, à cette époque capitale des Pays-Bas, avait autrefois sa guilde des brasseurs, dont les membres avaient l’honneur de brasser la meilleure bière pour l’empereur. Une vieille chronique malinoise rapporte que la bière Grand Imperial, ‘Gouden Carolus’ – nommée d’après les pièces d’or de l’empereur Charles – était avant tout consommée lors de la chasse au renard « car elle amenait tant les cavaliers que les chevaux dans le feu de l’action et les faisait galoper pour que la chasse se passe toujours dans la meilleure atmosphère ». Avec la ‘Maneblusser’, la brasserie Het Anker élabore à nouveau une bière d’été impériale pour tous les Malinois, mais aussi bien heureusement les non-Malinois également. Tout le monde ne veut certes pas éteindre la lune, mais, par contre, la déguster sous sa forme liquide et dorée…

 

www.maneblusser.com