Luc De Raedemaeker
LA BIÈRE BELGE STAR AU BRÉSIL
Belgisch Bier in Brazilie - La Bière Belge Star au Brésil 1
Le Brésil est le plus grand pays d’Amérique du Sud et le cinquième plus grand pays au monde. La nature au Brésil est fort diversifiée. La vaste région d’Amazonie s’étend au nord, alors qu’à l’ouest on trouve les impressionnants marais du Pantanal avec les chutes d’Iguazú, les plus belles au monde. Au Brésil, nature et villes cohabitent. Les villes animées telles que Rio de Janeiro et Salvador da Bahia valent le détour. Sans oublier, bien sûr, les longues plages de sable blanc, de Natal et Porto Seguro. Qui dit Brésil pense spontanément à la Samba, au foot, à Copacabana, aux déesses locales en string, aux caipirinhas… Le Brésil est néanmoins beaucoup moins connu comme pays de la bière. Saviez-vous que le Brésil est néanmoins le troisième plus grand producteur de bière au monde, avec une production d’environ 86.7 milliards de litres par an ? Et ce n’est pas un hasard, bien sûr, que le plus grand brasseur au monde soit "brésilo-belge".

Outre les grandes marques, comme Brahma, Bohemia,… le pays compte de nombreuses micro-brasseries, basées principalement sur le modèle allemand et américain. À côté de ces bières locales, la bière belge, notre fierté nationale, jouit d’une excellente réputation parmi les connaisseurs et les consommateurs de bière. Pour eux, la bière belge est synonyme de qualité, de variété et de tradition. « Elle est complexe et offre une très large diversité de goûts, » comme le dit Amanda Reitenbach CEO de Educação em Cerveja. Ses propos sont confirmés par le zythologue, Fernanda Meybom, qui affirme que les bières belges sont la référence en matière de qualité.

Les plus célèbres sont les trappistes et les grands classiques, comme ‘Delirium Tremens’, ‘Duvel’, ‘Saint Bernardus’… Les bières brut, avec comme leader ‘Deus’, et les bières d’abbaye jouissent également d’une réputation certaine dans ce marché. La ‘Mega Blend’ de Horal, brassée tous les deux ans, est même devenue une bière culte au Brésil. Sans oublier la ‘Stella Artois’, bien connue au pays de la samba. Selon les distributeurs de bières belges au Brésil la lutte est rude pour conquérir une petite part de marché.

Belgisch Bier in Brazilie - La Bière Belge Star au Brésil 2

BELLE CONCURRENCE

L’explosion de la production brassicole et l’émergence de brasseries artisanales offrent de nombreuses possibilités aux consommateurs. L’amateur de bières a aujourd’hui le choix entre la production locale, nationale et internationale. Les concurrents de la Belgique sont en premier lieu les bières locales, suivies par les bières allemandes et enfin les bières artisanales  américaines. Ainsi l’importateur et distributeur Daniel Wolff de Mestre Cervejeiro écoule 50% de production locale et 50% de bières importées. Ce sont la Belgique, les États-Unis, l’Allemagne et l’Angleterre qui sont en tête, suivi par l’Italie et le Danemark (Mikkeler) qui ont se partagent aussi une petite part du gâteau.

STRATEGIE

La question reste de savoir comment nos brasseurs pourraient gagner plus de parts de marché. La sensibilisation est un facteur primordial. Il est essentiel d’éduquer ou de rééduquer le consommateur et de lui démontrer la plus value (et le prix plus élevé) de notre produit. Le consommateur ne paie pas uniquement pour une bière, mais pour l’expérience qui l’accompagne. Il veut, ne fusse que pour un instant, faire partie de la culture brassicole belge.

Mais ce n’est pas gagné, au Brésil, pays immense avec de nombreuses préférences et habitudes locales, il est important de tenir compte des différences régionales. Outre les droits à l’importation, le climat ne joue pas vraiment en notre faveur. De nombreux consommateurs cherchent à se désaltérer et nos bières de dégustation complexes ne s’y prêtent guère. Le message est simple : offrir également des bières désaltérantes et faciles à boire avec une certaine complexité. L’étiquetage peut lui aussi jouer un rôle important. Les étiquettes belges sont généralement assez classiques et trop « sages ». Le style traduit certes classe et tradition, mais ne plait pas toujours à la jeune « génération Internet » qui préfère un style plus flashy et contemporain.

Daiana Colla encourage les brasseurs belges à mieux et plus communiquer et surtout à unir leurs forces afin de mieux promouvoir la bière belge dans les grandes villes comme Rio de Janeiro, Salvador da Bahia et San Paulo. Daniel Wolff va encore un peu plus loin : « Venez au Brésil et faites la fête ! Choisissez le bon partenaire, venez ici pour découvrir le marché, nos bières locales, et envoyez-nous vos meilleures bières, parce que le marché brésilien a une soif énorme ! »

Belgisch Bier in Brazilie - La Bière Belge Star au Brésil 3

> Fernanda Meybom