Axel Cleenewerck
La brasserie de la Senne tient sa pils
78314135_3423533744353913_448248479504924672_o
Zenne Pils, tout simplement. Une simplicité qui représente tout de même une belle avancée pour la brasserie en pleine transition vers le site de Tour & Taxis. Elle dispose enfin de sa propre pils, qui ne sera conditionnée qu’en fût s’il vous plaît. Les responsables confirment ainsi leur soutien à un secteur horeca qui en a bien besoin. « On fera de la bouteille si la demande est là », précise le cofondateur Yvan De Baets qui brûlait de faire une pils depuis belle lurette.

La bière entre dans la gamme permanente de la brasserie. Pour la concevoir, Yvan De Baets et Bernard Leboucq ont sollicité Eric Toft, selon Yvan, le « meilleur brasseur de lagers au monde ». Maître-brasseur à la brasserie Schönram en Bavière, Eric Toft les a conseillés sur les meilleures méthodes de brassage traditionnelles de ce type de bière de fermentation basse, emblématique d’Allemagne et de République Tchèque.

Contrairement à ces deux nations, la plupart des pils industrielles en Belgique sont assez fortes, dépassant souvent les 5 % vol. alc. La brasserie de la Senne a précisément choisi de la rendre plus légère (4,9%), sans compromettre le goût, bien évidemment. La Zenne est brassée en utilisant l’ancienne technique de brassage par décoction qui apporte « de la complexité à son caractère malté ». Non pasteurisée et non filtrée, elle présente un léger trouble naturel à basse température. Elle est en outre généreusement houblonnée avec d’anciennes variétés de houblons allemands.