Axel Cleenewerck
Le cava, invité surprise de la réception pour la bière belge à l’Unesco
WP_20170519_18_18_56_Pro
L’hôtel de Ville de Bruxelles a accueilli la semaine dernière les brasseurs et les ministres de la Culture pour officialiser la reconnaissance de la culture de la bière belge au patrimoine immatériel de l’Unesco. Un certificat officiel a été remis par le représentant de l’Unesco à Bruxelles. Jean-Louis Van de Perre, président des Brasseurs belges, Sven Gatz, ministre flamand de la Culture, et ses homologues à la Communauté germanophone et à la Fédération Wallonie-Bruxelles, Isabelle Weykmans et Alda Greoli, étaient parmi les récipiendaires, accompagnés de Yannick Boes, un des initiateurs du dossier et président d’honneur des Brasseurs belges.

Les ministres ont chacun salué la bonne collaboration entre les trois Communautés dans cette histoire. L’échevin bruxellois du Tourisme, Philippe Close, a, lui, rappelé que la capitale allait prochainement connaître une nouvelle étape importante pour la promotion de la bière belge: le temple de la bière au sein de la Bourse. “Le permis a été déposé il y a un mois et les travaux devraient débuter en 2018. Nous pronostiquons une ouverture pour 2020”, a-t-il précisé.

M. Close a également souligné, non sans une certaine fierté, que la Ville avait décidé, dans la foulée de la reconnaissance à l’Unesco, de servir de la bière bruxelloise aux réceptions à l’hôtel de Ville. Jusqu’ici, les hôtes n’avaient droit qu’à un mousseux quelconque ou du champagne.

Ses propos n’ont cependant trouvé que peu d’écho auprès du traiteur sollicité pour la réception, créant ainsi un nouveau cas de “surréalisme à la belge”, selon les mots d’un invité. Des serveurs munis de plateaux remplis de flûtes de cava ont été envoyés vers les convives. Quelques brasseurs se sont alors empressés de refouler le malheureux personnel, lui priant de ne servir que les trois bières qui avaient été retenues, une pour chaque Région du pays. Comme on peut le voir sur ces images, le seau à glace contenant le mousseux a donc passé la soirée à se réchauffer pendant que la bière venait bel et bien désaltérer les invités.