Axel Cleenewerck
Le whisky de plus en plus présent dans la stratégie de Het Anker
WP_20170822_11_30_49_Pro
En relançant en 2010 l’activité familiale de distillation, Charles Leclef, le patron de la brasserie malinoise Het Anker, ne s’imaginait sans doute pas que quelques années plus tard à peine, le whisky allait représenter 15% de son chiffre d’affaires estimé l’an dernier à 12,1 millions d’euros. Des résultats appétissants qui ne peuvent qu’encourager les responsables de Anker à se lancer dans l’aventure du whisky tourbé.

C’est à Blaasveld, à quelques kilomètres du siège de Anker, que les ancêtres de Charles Leclef ont fabriqué du genièvre jusqu’au début du 20e siècle. Le site du Molenberg est réinvesti en 2010 et largement rafraîchi. Une première production de whisky peut commencer. Le Gouden Carolus Single Malt, présenté à l’automne 2013, séduit alors les experts et les reconnaissances internationales pleuvent. Jusqu’il y a peu, Charles Leclef s’était refusé à proposer un whisky tourbé. Il s’est toutefois laissé conter une belle histoire faisant état de la présence au Moyen Âge et jusqu’au 18e siècle de champs de tourbe à Blaasveld même.

Et Anker de solliciter le malteur anversois Dingemans pour lui trouver du malt tourbé. Celui-ci provient directement d’Ecosse. Un premier distillat a pu être présenté à la presse récemment. Il faudra patienter maintenant entre 3 et 5 ans pour le résultat final mais Charles Leclef avance déjà ses préférences. “Nous n’avons pas de référence écossaise en tête. Nous ne voulons pas d’un whisky excessivement fumé. Quelques touches seront certes perceptibles mais nous visons un produit final équilibré”, a-t-il déclaré. Le tourbé, une première en Belgique selon Het Anker, serait le deuxième produit phare de la distillerie aux côtés du Gouden Carolus Single Malt. Ce dernier, devenu le whisky le plus distribué en Belgique, a assuré un démarrage en trombe de l’activité. Au point d’en inspirer le brasseur puisque la Gouden Carolus Whisky Infused qui avait vu le jour il y a deux ans dans la série Indulgence, est entrée dans la gamme permanente. Elle se pare d’un “black label” aux côtés des Cuvées van de Keizer bleue et rouge. Une version au fût est en outre annoncée pour la période des fêtes de fin d’année.

Dans la série Indulgence cette année, le brasseur malinois proposera une version Botanicals, composée à partir d’un mélange de différentes herbes. A découvrir sur la Grand-Place de Bruxelles le week-end prochain dans le cadre du Belgian Beer Weekend.