Bert Kruismans
L’ÉTRANGER, C’EST MON AMI
Column
Bert Kruismans
Un Belge, ça n’existe pas, sauf à l’étranger. Tout le monde connaît le cliché. Les habitants de notre petit royaume avec vue sur mer se sentent avant tout Liégeois, Anversois, Carolos, Flamands, Wallons … C’est toujours quelque peu perplexes que nous voyons des Américains hisser chaque matin leurs couleurs nationales dans leur jardin. Et ces Français qui clament à tue-tête "Aux armes, citoyens", les larmes aux yeux, ce n’est pas notre truc non plus.

Même quand nous sommes à l’étranger, notre sentiment de nationalité reste très relatif. Quand ils découvrent une plaque d’immatriculation néerlandaise sur le parking du camping, nos voisins du nord ont le cœur qui fait des bonds de plaisir. Alors que nous, nous aurions plutôt tendance à penser: « Ouïe, un Belge. Manquerait plus que ce soit un Flamand ! (ou un Wallon, c’est selon…) ». Autre différence entre nous et les Hollandais : quand ils descendent chaque année dans le Midi avec leur caravane, ils emportent littéralement tout avec eux : leurs pommes de terre, leur beurre d’arachide, leurs granulés et leur confiture de fraises. Pas nous, les Belges. Nous, nous partons en expédition culinaire, impatients de découvrir tous ces vins français, ces fromages italiens… Nous, nous voyageons pour apprendre. Si c’est pour mettre sa propre confiture dans sa valise, autant rester chez soi !

Quoi que chaque année, je passe la période de Noël au chaud, à un bon 3.000 kilomètres de Bruxelles. Et ça ne manque pas, je me prends chaque fois ma belgitude en pleine figure. Il fait 28 degrés à l’ombre, je fais mes petites courses au supermarché local, et voilà que fusent subitement les paroles libératrices : « Chou, regarde, ils ont de la ‘Duvel’. » « Quoi ! Où ! Mais c’est que c’est vrai en plus, ils ont de la Duvel ! » Au village, nous découvrons même un petit café où on sert non seulement de la ‘Gulden Draak’, mais aussi de ‘l’Affligem Triple’ et même de la ‘Chimay Bleue’. Absolument, de la ‘Chimay Bleue’ ! Mieux : ils ont même les verres qui vont avec ! Il faut savoir qu’il y a quatre ans, dans le sud de la France, on nous avait servi une ‘Chouffe’ dans un verre à ‘Carlsberg’… Aujourd’hui encore, il m’arrive d’en faire des cauchemars !

C’est une évidence, nous Belges sommes tout, sauf Belges. Jusqu’à ce qu’à l’étranger nous découvrions une terrasse où on sert nos bières. Alors, nous nous laissons aller à tailler une bavette avec les gens de la table d’à côté. Avec un peu de chance, ce sont des Belges !

Bert Kruismans