Axel Cleenewerck
Maes débarque en version totalement nulle en alcool
Maes 00
Alken-Maes lance à son tour une pils version 0,0. Le deuxième groupe brassicole sur le marché belge semble lui aussi croire au potentiel du sans alcool. S’il avait été pionnier en Belgique lorsqu’il avait lancé la Maes Radler (2%) en février 2013, c’est entre-temps AB InBev qui a repris l’étendard blanc du sans alcool, notamment en présentant une Jupiler 0,0% dès l’automne 2016. Le premier groupe brassicole mondial entend faire grimper sa part de production de bières sans alcool ou faiblement alcoolisées (maximum 3,5% vol. alc.) à 20% en 2025.

La Maes 0,0% débarque cette semaine, et tout comme chez AB InBev pour la Jupiler NA, elle chassera des rayons l’ancienne version non alcoolisée de Maes (0,4%).

Jan Bosselaers, directeur marketing d’Alken-Maes, justifie le timing de sortie de la nouvelle venue par la volonté d’apporter une plus-value. « Elle garde un goût de bière, est complètement sans alcool et est faible en calories », précise-t-il. A y regarder de plus près, on a en effet une Maes qui pointe à 20 kcal par 100 ml contre 35 kcal pour sa concurrente liégeoise.

Ellen Mertens, brasseuse chez Alken-Maes, est satisfaite du résultat final. « On a du fruité, du houblon et du malt », souligne-t-elle. Ellen rappelle qu’à l’instar des pils, brasser ce type de bière n’est pas aisé. « On doit être parfait. La moindre erreur dans ce type de bière se repère directement car les défauts ne peuvent être occultés par le houblon ou l’alcool. »

Ce qu’elle a occulté par contre, c’est le lieu de production, se contentant d’évoquer « un endroit où la technologie permet de développer ce type de bière ». On rappellera ici qu’Alken-Maes appartient depuis 2008 au géant néerlandais Heineken, basé à Amsterdam, qui a mis sur le marché il y a bientôt un an une Heineken 0,0%…

 

Crédit photo Didier Van Dooren