Bert Mattijs
TOUS EXPERTS OU TOUT SIMPLEMENT AMATEURS ?
Column
Bert Mattijs
Poser une question est toujours un bon début. Je tiens déjà à présenter mes excuses à tout le monde, j’aime faire des critiques, mais elles seront constructives. Aujourd’hui, c’est à nouveau droit dans le mille: c’est quoi ces soi-disant experts qui balaient d’un revers de la main des années d’expérience ? Les gens de terrain ont-ils encore leur mot à dire ? La connaissance de la bière se limite-t-elle à des mots pompeux comme oxydatif, sulfureux, goût de miel ou de carton mouillé ou encore toute autre série d’euphémismes.

Nous sommes trop gâtés, plus rien ne nous étonne. Chaque jour on nous présente dix nouvelles bières, le choix est pléthorique et c’est normal, c’est la tendance du marché. Ce qui n’est pas normal, par contre, c’est la façon dont nous traitons les bières existantes. Chaque bière mérite notre attention, qu’elle soit blonde, brune ou dieu sait quelle couleur. Il faut la considérer et l’évaluer objectivement. Souvent nos critères sont trop sévères, trop académiques et régis par des sacro saintes règles. Nous oublions notre goût personnel et nous nous cachons derrière des mots, des scores et notre savoir. Où est le charme ? N’est ce pas une occasion manquée?

Pour moi, la bière reste avant tout un plaisir, un moyen de se détendre dans un monde au rythme effréné. Boire une bière c’est s’arrêter et réfléchir à des tas de petites choses et les oublier aussitôt. Boire une bière, c’est se vider la tête et recommencer à boulotter de plus belle. Il est donc impératif de traiter la bière avec égard. Quelque part il y a quelqu’un qui a fait beaucoup d’efforts pour brasser cette bière. Certes, de plus en plus de bières sont fabriquées de façon presque trop scientifique, mais où est le problème si la bière savoureuse est une bière industrielle ? Aujourd’hui, c’est comme si seules les bières artisanales avaient encore droit au chapitre ? Il y a de sacrés fumistes parmi ces brasseurs là aussi ! Je veux donner à la bière une place parmi tant d’autres choses que j’aime.

Les règles, je m’en passe. Ce que je veux, c’est simplement faire le vide et déguster, passer un moment savoureux et amusant, c’est ça la dégustation et pas quelques chiffres gribouillés sur une feuille…

Bert Mattijs