Axel Cleenewerck
Une bière à l’accent belge pour le groupe de metal Iron Maiden
hallowed_bruce
Iron Maiden va sortir prochainement… une nouvelle bière, baptisée Hallowed et conçue par la brasserie Robinsons à partir d’une levure de style belge.

Cette brasserie du sud de Manchester a déjà collaboré par le passé avec le groupe de heavy metal. La Trooper (4,7% vol. alc.) a ainsi été préparée avec Bruce Dickinson, le leader de la formation britannique, grand amateur de bières. Elle a déjà été écoulée à quelque 75.000 hectolitres depuis son apparition au printemps 2013, 20 ans après la sortie du titre éponyme. Contrairement à son aînée, Hallowed ne devrait rester que quatre mois en vente, à partir d’octobre. La Trooper avait déjà connu deux déclinaisons éphémères, la 666 et la Red ‘N’ Black.

Le nom de la nouvelle bière trouve aussi son inspiration dans le répertoire du groupe, “Hallowed be thy name” ayant été composée en 1982 pour l’album “The Number of the Beast”.

Dans le choix de ses levures, la brasserie Robinsons fait rarement des infidélités à ses propres souches mais Bruce Dickinson est parvenu à la convaincre d’utiliser une levure de type belge pour la Hallowed (6 % vol. alc.). “La bière belge est autant un mode de vie à part entière qu’une boisson. On a essayé de mettre cette philosophie en bouteille, avec une touche ‘british’”, commente le chanteur.

L’étiquette de la bouteille (33 cl) constitue d’ailleurs un clin d’oeil à la culture brassicole belge classique. La mascotte de la formation britannique, Eddie, y est affublée d’une coule, attribut monastique que bon nombre de bières belges, d’abbaye ou non, arborent également. Le décor ne renie pas la source d’inspiration: un vitrail, un parchemin reprenant le nom de la bière et une mention sans équivoque: “inspirée de la Belgique, produite en Angleterre”.