Axel Cleenewerck
Une Hells d’inspiration allemande au coeur de Londres
IMG_20190627_142513856
On vous a récemment évoqué la trajectoire de Meantime à Londres. Dans la capitale anglaise, il est une autre brasserie qui a commencé petit et qui aujourd’hui voit très grand. Elle aussi a pu compter sur un léger coup de pouce d’un poids lourd de la bière. Camden Town a été fondée en 2010 par un Australien, Jasper Cuppaidge, dans la City avant d’être reprise en 2016 par AB InBev. Aujourd’hui, elle dispose, outre la brasserie historique, d’une installation flambant neuve inaugurée en 2017.

En 2006, Jasper ouvre un pub dans le quartier de Hampstead où il entend servir de bonnes choses à manger et à boire. Peu satisfait de l’offre locale en matière de bière, il se met à brasser dans la cave de l’établissement. Rapidement, l’espace apparaît assez réduit et il se met en quête d’un endroit plus spacieux où il pourrait brasser une lager. Il trouve son bonheur à Kentish Town, non loin de Camden. La Camden Town Brewery débute ses activités en 2010. Jasper voulait une bière accessible à tous et s’est déplacé plusieurs fois en Allemagne pour y approcher au mieux la technique des lager. Influence allemande mais belge aussi puisque c’est à une brasserie de notre pays que le fondateur a confié une partie de sa production quand la demande explosait. Et non, on ne parle pas encore d’AB InBev.

Il conçoit une bière à mi-chemin entre une Helles et une Pilsner qu’il va baptiser Hells. Celle-ci va devenir la star de la maison et représente aujourd’hui plus de 65% des ventes de la brasserie.

“Pendant les deux premières années, nous étions cinq. Aujourd’hui, une centaine de personnes travaillent pour Camden Town”, se rappelle Joey Mansbart, directrice de la stratégie de le marque. En effet, installé depuis 5 ans seulement, le brasseur s’est rapidement senti à l’étroit et une campagne de crowdfunding a été lancée afin d’ériger un bâtiment en périphérie permettant d’accroître la production. “AB InBev est alors venu frapper à la porte”, explique Joey.

Deux ans après l’inauguration, le site d’Enfield au nord de Londres tourne à plein régime pour Camden, à hauteur de 275.000 hectolitres par an. La gamme classique compte actuellement six bières environ, outre quelques saisonnières dont une conçue en début d’année et vieillie en fûts. Un centre de visiteurs a également été aménagé.