Axel Cleenewerck
Une spéciale belge à 0,0%
http___www.palmimagebank.com_files_files_PALM 0.0_PALM_Clip_0.0_25cl_LOW
Important groupe du paysage brassicole en Belgique, Palm a suivi les leaders AB InBev et Alken-Maes en présentant lundi une version totalement sans alcool de sa marque phare, la spéciale belge Palm.

La brasserie de Steenhuffel (Brabant flamand), reprise en 2016 par le groupe néerlandais Bavaria, le reconnaît elle-même: elle “surfe sur la tendance à une consommation d’alcool responsable”. Tout comme ses concurrentes, Palm disposait déjà d’une version NA à 0,25% vol. alc., mais le brasseur a décidé d’aller plus loin. A raison, à en croire les chiffres dévoilés par la Fédération belge des distributeurs en boissons (Febed) sur les tendances de consommation dans les cafés en 2017. Il ressort de ce baromètre que la demande pour des bières sans alcool dans les bars a augmenté de 43,8% en un an. Le sans alcool a une marge de progression très importante en Belgique, la part de marché dans l’horeca pour les bières de ce type ne dépassant pas les 0,35%, selon la Febed, contre 32,3% à la pils et 19% aux bières spéciales.

L’autre constat intéressant du baromètre Febed est la prestation des bières faiblement alcoolisées (maximum 3,5 % vol. alc.) dont les ventes ont dégringolé de 16,1% en un an. Il n’est donc pas impossible que les bières sans alcool cannibalisent leurs grandes soeurs légèrement alcoolisées. De quoi s’interroger chez AB InBev sur la pertinence de maintenir la Jupiler blue (3,3% vol. alc.) dans le portefeuille…