Axel Cleenewerck
Wallonie: une brasserie vient au secours d’une distillerie
BDL_Quadri
Pierre Delcoigne, fondateur de la brasserie des Légendes à Irchonwelz (Ath), ne pouvait laisser filer la distillerie de Biercée à l’étranger Lorsqu’il a appris que le producteur de la célèbre Eau de Villée était en eaux troubles, il a peaufiné un dossier de reprise et c’est sa candidature qui a été retenue il y a quelques semaines par le tribunal de l’entreprise de Charleroi.

“Nous travaillions déjà avec la distillerie de Biercée pour confectionner notre Esprit de Quintine, à partir du moût de la Quintine blonde”, explique Pierre Delcoigne. “Quand j’ai appris qu’elle était en difficultés, j’ai discuté avec les gérants et on s’est rendu compte qu’on partageait la valeur de patrimoine et l’amour pour les vieilles pierres. Je ne voulais pas laisser passer l’opportunité.”

Pour convaincre les curateurs de la solidité de son dossier, M. Delcoigne a fait valoir son intention de déployer à l’international les produits de la distillerie. “Nos représentants commerciaux en France ont déjà d’ailleurs pris le pli d’également présenter quelques grandes marques de Biercée”, souligne-t-il. Les bières de la brasserie des Légendes ont elles aussi une belle marge de progression à l’étranger, puisqu’actuellement seuls 30% de la production est exportée. En Belgique, l’ensemble du secteur brassicole exporte quelque 70% de ses bières.

A noter que Biercée ne se résume pas qu’aux spiritueux puisque qu’une gamme de bières, dont la Blanche de Villée aromatisée à l’Eau de Villée, est brassée chez Silly. L’intention est évidemment de ramener la production à Irchonwelz ou Ellezelles.

Pierre Delcoigne s’efforçant de concevoir jusqu’à ses propres matières premières pour ses bières, il rêve de concocter, après sa nouvelle acquisition, un whisky à partir de céréales cultivées par ses soins.

En matière d’emploi, les 8 personnes encore actives à la distillerie de Biercée seront conservées.

 

Logo: Brasserie des Légendes