Luc De Raedemaeker & Yannick de Cocqueau
Les meilleures bières d’été
Aujourd'hui, l'été a commencé. C’est le moment idéal pour vous présenter des bières d'été. En fait, il serait préférable de parler de bières ‘estivales’, car la ‘bière d'été’ ne peut pas être considérée comme un style à part entière. En d'autres termes, les bières d'été existent dans des styles très différents, amers ou acides, blondes ou brunes ... Partant de ce constat, nous avons simplement fait une sélection de quelques très bons ‘candidats’. Avec un panel de dégustation installé dans des circonstances estivales sur la terrasse de la Antwerpse Brouw Compagnie. Nous vous présentons les résultats dans un diptyque ... Demain la première partie et mercredi la deuxième. En attendant, nous continuerons à réfléchir sur les ‘bières d'été’ et notamment essayer de trouver la bonne ‘définition’.

Le mois de mai a été tout sauf chaud, mais le mois de juin était parfait. Le thermomètre grimpe et les terrasses se remplissent enfin. La dernière chose dont vous avez besoin dans de telles circonstances, c’est d’un peu plus de ‘chaleur d’alcool’, etc. On veut donc quelque chose pas trop alcoolisé au menu. Au tiroir la bière trop alcoolisée, l’hiver arrive, son heure viendra.

Si un faible taux d’alcool est acceptable, il doit quand même il y avoir du gout. Certes, il existe entretemps de très bonnes bières sans alcool sur le marché, mais on ne peut pas remplacer complètement le corps et la colonne vertébrale que l’alcool apporte. De temps en temps, une bière de bonne facture dont l’alcoolémie est inférieure à 0,5 est tout à fait agréable et surtout désaltérante, donc rien à redire. Et c’est peut-être le point le plus important… Désaltérant.

La énième cerise sucrée est souvent peu alcoolisée, mais elle n’est pas peu souvent aussi collante en bouche. C’est comme le cola, ça ne désaltère pas non plus. Glacé, c’est peut-être ‘frais’ mais ‘désaltérant’ … non. Alors, donnez-nous quelque chose qui soit assez sec et qui nous invite à prendre une autre gorgée. L’hydratation est importante en été, alors un produit dont vous vous êtes lassé après quelques gorgées n’est pas le meilleur.

Un bon houblonnage est toujours frais, mais rien contre une bière acidulée non plus tant qu’elle est équilibrée. Cela aussi est frais et souvent désaltérant. Une température glaciale est acceptable, mais vous goûtez alors beaucoup moins et la bière se réchauffe rapidement de toute façon. Ça ne peut donc pas être un critère en soi pour la qualité en tant que bière estivale. L’effervescence procure également une sensation de fraîcheur et nous préférons donc quelque chose qui n’est pas trop plat. Bien que nous devions admettre qu’un lambic plat serait une bonne bière d’été. Mais là, ce type de bière joue un peu dans une autre ‘division’.

Et c’est à peu près avec ça que vous allez devoir vous orienter … Pas trop d’alcool, désaltérant, sec, de l’acide carbonique, frais, … et il y a des exemples de cela dans un grand nombre de types différents.

À demain pour la première partie de notre sélection et notre appréciation !